Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2016

Liste des catastrophes de cette année

Passés :

- Terrorisme

- Décès d'Alan Rickman

- Cris des réfugiés

- Nouveau film des Visiteurs

- Loi travail

- Grèves

- Manifestations

- Émeutes

- Inondations

- Pénurie d'essence

- Commémorations de Verdun

- Invasion de hooligans

- Brexit

A venir :

- Krach boursier

- Invasion de sauterelles

- Super virus

- Zombies

- Star Wars VIII

- Film en 3D de Justin Bieber

- Remake de Twilight

- Réélection de François Hollande

- Arrivée des extra-terrestres, qui trouveront un pays déstabilisé incapable de se défendre.

Un jour, des historiens seront heureux de retrouver cet article qui leur montrera l'état d'esprit dans lequel nous avons survécu (pour ceux qui ont survécu) à ces temps troublés.

Publié dans Mortuus Ridendo Suum | Commentaires (0) |  Facebook | | | Isabelle

17/06/2016

Orlando et la course à l'alibi

La Tour Eiffel est aux couleurs de l'arc-en-ciel : tremble, Daesh, ça t'apprendra à revendiquer un massacre homophobe à Orlando - pas l'acteur, la ville.

Refoulez-vous un alibi ?

On l'a vu avec Charlie ; tout un tas de photos de profil de cathos qui disaient "je suis Charlie", le journal qui leur chie dessus. Les mêmes revendiquent le rainbow flag par solidarité après le massacre d'Orlando - pas l'acteur, la ville. Les dents des militant-e-s LGBT grincent. Pourtant, le phénomène s'expliquerait aisément : on nous attaque, on ressert les rangs. C'est instinctif. Chacun sait que l'oignon fait la farce (la farce, dans l'histoire, c'est qu'en fait d'adepte de kamikaze on a un mec qui ressemble quand même vachement à un homo refoulé ; on leur dit, à Daesh, ou on laisse couler ?). N'empêche que si c'était une course à l'alibi, les cathos auraient tout de même une longueur d'avance sur les musulmans (tiens, pour une fois, je serais dans le camp des vainqueurs). Pourquoi ? Les musulmans qui assurent "c'est pas ça l'Islam" sont dans le rejet d'une identification au coupable : "être musulman ne fait pas de moi un membre de ce groupe là". "Voilà ce que je ne suis pas". Les cathos sont dans l'affirmation d'une identification aux victimes : "je suis arc-en-ciel", "je suis des vôtres".

Union sacrée ou unité de façade ?

En ce sens, les cathos seraient plus malins ; en s'identifiant directement aux victimes, ils sont plus assurés de ne pas être identifiés aux coupables. Réagir en protestant de son innocence, c'est se désigner d'office comme suspect. Les élites musulmanes devraient en prendre de la graine ! Mais si ces déclarations sont des stratégies de légitimation (même inconscientes), cela signifie que les communautés sont en concurrence entre elles pour gagner en légitimité au sein de la société occidentale moderne, l'arbitre étant l'opinion publique laïque et républicaine à laquelle les coureurs font allégeance, et l'apparence d'union sacrée n'apaise en rien les profondes tensions. Cela voudrait surtout dire que nos réactions ne seraient pas motivées par une menace réelle, mais par un désir de reconnaissance. Pour s'abriter de la pluie, on va prétexter un hypothétique déluge pour avoir la meilleure place dans une arche que les bâtisseurs, qui n'y croient pas plus que nous, n'ont jamais prévu de faire flotter.

Dark Vador doit mourir

C'est parfait pour l'Etat Islamique qui aurait réussi à créer un ennemi identifié sans que cet ennemi n'identifie la menace. L'enjeu ? Créer l'apparence d'un bloc unifié pour pousser un maximum de personnes de culture ou de foi musulmane à se désolidariser de la civilisation occidentale. L'ennemi identifié serait la société de consommation matérialiste et décadente des Croisés. Rien de cette société ne mériterait qu'on la sauve, car le Mal l'aurait tant corrompue qu'il ne faudrait pas hésiter à la sacrifier. Il n'y aurait pas un seul juste qui justifierait qu'on épargne Sodome. Les mécréants eux-mêmes seraient d'irrécupérables hérétiques se livrant à la pornographie et à la vénalité ; Dieu les aurait déjà jugés, il n'y aurait rien de bon en Dark Vador, Delenda Carthago est bande de sales kouffars. Et de fait, ça marche quand même un peu, puisque le discours des élites musulmanes n'arrive pas à aller complètement jusqu'à l'identification aux victimes. Et on en revient à la course à l'alibi de départ ; ce qui compte, c'est peut-être de ne pas participer...

Jean-Jacques Goldman a raison

Je ne dis pas que nous soyons tous en quête d'un alibi, ni à quel degré ça peut jouer dans nos réactions. Encore une fois, il ne faut pas sous-estimer l'instinct grégaire du troupeau face au prédateur. Mais questionner un peu nos motivations nous donnerait peut-être quelques pistes pour trouver comment promouvoir l'unité sans laisser prise à la stratégie de Daesh. Curieusement, la réaction des militants gays à la solidarité de Christine Boutin me fait relativiser : on aimerait tous que la société se divise entre le bien et le mal. Quel dommage qu'on n'arrive pas à s'entendre sur la frontière entre les deux... Ce serait tellement plus confortable pour s’entre-tuer en toute bonne conscience.

Peut-être faut-il s'en réjouir, et espérer "qu'on nous épargne à toi et moi, si possible très longtemps, d'avoir à choisir un camp" ; non pas que c'est mal, de choisir un camp. Mais ce n'est jamais un très bon signe. Et surtout, parce que citer Jean-Jacques Goldman est aussi puissant que mettre la Tour-Eiffel aux couleurs de l'arc-en-ciel, et au moins aussi révolutionnaire que boire une bière en terrasse.

Publié dans Cité, Société | Commentaires (0) |  Facebook | | | Isabelle

03/05/2016

Lettre à un compa qui veut partir au bout du monde

Eddy.jpg"Salut, j'ai 17 ans*, je suis scout et avec mon équipe nous allons construire une salle de classe au Bénin, aidez-nous à financer notre voyage."

[EDIT j'avoue que dans l'exemple que j'ai eu sous les yeux la semaine dernière ils étaient majeurs, puisque compa deuxième temps, et qu'ils ne partaient pas au Bénin mais au Cameroun. Cela mis à part, ça reste un cas d'école.]

Bonjour à toi, jeune scout, je suis une association humanitaire sérieuse et je te propose plutôt, avec le prix du billet d'avion, d'embaucher pour deux semaines dix ouvriers qui feront le travail mieux que toi et tes potes scouts ; non seulement la classe sera construite, non seulement ton empreinte carbone sera moins importante, mais en plus ça donnera un salaire à dix chômeurs pendant un mois, ça fera dix familles qui boufferont à leur faim et tu auras du coup un mois à donner à des gosses défavorisés de ta ville, des handicapés ou des vieux. Par exemple, propose tes services au Rocher ou à ABO, c'est solide comme du roc et ils t'accueilleront à bras ouverts.

Le problème, c'est que les organismes sérieux qui proposent des missions de volontariat international utiles, avec un vrai suivi, un encadrement, une étude du terrain, tout d'abord ne prennent que les majeurs (s'il y en a un de 17 ans dans le groupe c'est dommage), et le plus souvent pour des séjours longs (un an étant une moyenne). On se demande bien pourquoi.

C'est embêtant, parce que tu n'as que deux mois de vacances. Ton mouvement scout t'encourage à partir, sous le vocable de "Scouts du Monde" (ou de "routier" ou "guide-aînée", même tranche d'âge, parfois les mêmes travers), pour t'apprendre l'ouverture d'esprit, la débrouillardise, le sens des responsabilités et le goût de l'Aventure propre au scoutisme : que de (très) bonnes choses. Mais ne te fais aucune illusion. Après trois ans dans l'humanitaire et la fréquentation assidue des forums scouts, j'en ai suffisamment vu, des comme toi, pour comprendre que "Scout du Monde" n'est qu'un mot pour désigner un "volontourisme" moins bobo et plus éthique. Ton aventure servira au mieux à ta croissance personnelle et celle de tes frères scouts.

En fait, le bout du monde n'a pas besoin de vos capacités de peintre en bâtiment.

Je n'aime pas taper sur le scoutisme, les gens qui me connaissent le savent bien. Mais parfois je soupire. Pourquoi aller à contre-courant de ce que les associations humanitaires sérieuses essaient de promouvoir ? Et pourquoi laisser (voire pousser) des moins de vingt ans à gaspiller le fric de leur parents, leur temps et leur énergie pour un truc bidon alors qu'ils en pourraient en apprendre tout autant en étant tellement plus utiles ? Il y a un âge pour tout !

C'est bien de les pousser à se comporter en citoyens responsables et solidaires, je ne dis pas le contraire. Il serait mieux encore de les pousser à faire preuve de sagesse.

J'en vois au fond près du radiateur, en beige ou en bleu, qui ricanent. Vous croyez que je n'en ai que contre les compas en chemise verte ? Allez, un petit poke aux routiers et guides-aînées des autres mouvements, qui ne lambinent pas moins que les autres ! Oui, oui, les gars, les filles, je ne voudrais pas que vous finissiez cette article dans l'autosatisfaction et le SDF-bashing... La saine prudence ne fait pas tout, on vous attend sur le terrain !

Agir efficacement, c'est possible !

Car des scouts, mêmes mineurs, qui ont des initiatives qui vont vraiment changer quelque chose, et sans beaucoup de moyens, il y en a ! [EDIT les râleurs de service qui me reprochent de taper sur les scouts ; oui, oui, je sais, il n'y a pas QUE de mauvais projets, je n'ai JAMAIS dit le contraire ! Mais l'autosatisfaction n'est pas non plus très constructive...] Il y en a qui vont dans les quartiers sensibles proposer le scoutisme à des jeunes que B.P. aurait certainement ciblés en priorité. D'autres qui montent des pièces de théâtre dans des villages sinistrés. D'autres qui emmènent à la mer des gosses de familles réfugiées, qui vont servir un café le soir aux SDF, qui participent à une course, un marathon, qui montent un défi sportif ou un spectacle pour financer un projet humanitaire, mais un vrai, un solide, porté par une structure qui assurera le suivi ! Et si, une fois majeurs, vous voulez partir, partez ! Duc in altum, disait l'Autre (un certain Jésus). Mais partez encadrés. Je peux même vous trouver quelques idées de vacances-solidaires. En ce moment, il y a ceux qui vont dans les camps de réfugiés en Irak et en Syrie. Il y a aussi la BACH (la Bourse de l'Aventure Chrétienne), mais c'est pour des projets de trois mois minimum. Je suis sympa là, je vous donne des idées... Enfin c'est aussi à vous de chercher !

Alors bougez-vous, les gars, le monde a besoin de vous. Mais bougez-vous dans le bon sens nom d'un chien !

Amitiés scoutes,

Hermine Insolente

[EDIT : oui, je sais, je caricature. Oui, c'est pour prouver quelque chose. Non, je n'ai rien contre le scouts de France. Vous dites que la plupart se contentent de faire un truc très bien. Mais des classes repeintes au bout du monde et des reportages bidons, je ne vois que ça. Maintenant, c'est pas non plus au national de tout gérer ; si je peux faire réfléchir les jeunes AVANT qu'ils se lancent, c'est pas plus mal, non ?]

[EDIT 2 : en y regardant même de loin, il est possible de monter un projet "Scouts du Monde" sans dépenser des milles et des cents en billet d'avion. Contrairement à ce que certains jeunes ou responsables locaux ont déjà pu me soutenir !]

[EDIT 3 : je ne râle pas contre le national de tel ou tel mouvement. Si je m'adresse au jeune, c'est parce que c'est aussi, et d'abord, à lui de réfléchir. Il y a peut-être encore du travail à faire en terme de prévention à l'intérieur des mouvements, mais ce n'est plus de mon ressort ;-)]

La totémisation est interdite en France mais j'ai fait du scoutisme au Cameroun où c'est parfaitement encadré et je n'étais plus adhérente d'un mouvement français à ce moment (je n'y étais pas non plus pour faire de "l'humanitaire" mais pour un stage d'un an). En revanche mon quali n'est pas insolente (en vrai (mais je reconnais que c'est crédible)). Oui je sais, ma justification a pris un tour foireux.

---

Pour ceux qui veulent aller plus loin, quelques références :

"Scouts du Monde", deuxième et troisième étapes du parcours compagnon chez les Scouts de France
http://compagnons.sgdf.fr/home/le-parcours-compagnon/le-2...

Un excellent article sur la Toile Scoute : Le dilemme du volontouriste
https://www.latoilescoute.net/le-dilemme-du-volontouriste

Le Service du Volontariat International : Non au Tourisme Humanitaire
http://www.servicevolontaire.org/index.php?menu_selected=...

Du SVI, lire aussi (en particulier les deux derniers paragraphes) : Quand l'humanitaire devient attraction touristique
http://www.maveritesur.com/service-volontaire-internation...

L'humanitaire imaginaire, d'Isabelle Hachey (La Presse) :
http://plus.lapresse.ca/screens/98b8c227-78a9-4bb8-8071-7...

Publié dans Société | Commentaires (0) |  Facebook | | | Isabelle

02/05/2016

Réponse au SMS de la réforme

a vos plumes.jpg

Cher Kevin,

Je m'excuse profondément pour le texto envoyé la semaine dernière. Non que je ne souhaite "faire un break"; je pense en effet qu'il est mieux pour nous deux de ne pas poursuivre cette relation, comme tu as dû le comprendre en constatant que je t'évitais dans les couloirs.

Vois-tu, je sentais confusément qu'il était temps de passer à autre chose, mais mon sentiment était très intuitif jusqu'à ce que j'envoie ce sms.

Je pensais vouloir rompre avec toi par crainte de gâcher la fin de mon enfance en m'imposant les contraintes propres aux adultes. Maintenant, je sais que mes motivations sont beaucoup moins égoïstes.

Jamais je n'aurais commis ce texto si je n'étais une pin-up beauf et inculte abreuvée à la télé-réalité et aux séries TV de bas-étage. Depuis que je l'ai envoyé, j'ai rejoint un cours de soutien intensif en orthographe.

Certes, avec le niveau qui est le mien, je pourrais sans peine obtenir un bac et passer quelques années en fac de socio (d'après ce que disent les profs, le CAP coiffeur tentant plus mes parents qui pensent que je devrais avoir un vrai travail). Mais dans l'état actuel des choses, je ne peux espérer avoir un jour un métier stable en rapport avec mon potentiel et mes aspirations.

C'est pourquoi j'ai décidé de me consacrer à des études sérieuses. Rien ne m'empêche, bien-sûr, d'aller au cinéma de temps en temps ou de faire un babyfoot. Nous pouvons rester amis. Mais je ne veux plus d'engagements qui passe avant l'école.

Je participerai également pendant mes vacances à un camp de remise à niveau, raison pour laquelle je n'aurais pas pu, de toute façon, partir avec toi.

A moins que tu ne souhaites m'y rejoindre (cela ne te ferait pas de mal).

En te souhaitant tout le bonheur du monde,

Sabrina.

PS : j'ai fait corriger cette lettre par Marie-Astrid, mes progrès étant encore incertains. Ce n'est sans doute pas parfait ; après tout, elle n'avait que 18/20 à la dernière dictée, voilà maintenant deux ans.

Publié dans Société | Commentaires (1) |  Facebook | | | Isabelle

21/04/2016

TP de Science-Fiction : et soudain, l'humanité maîtrisa la téléportation

20151030_Syrians_and_Iraq_refugees_arrive_at_Skala_Sykamias_Lesvos_Greece_2.jpgJe propose à ceux qui souhaitent un petit TP : n'hésitez pas à participer, en pensée, en parole écrit et en acte (enfin là ça va être difficile).

Transplaner, vous connaissez ? En gros, vous êtes en un lieu, vous pensez très fort à un autre endroit, et bam, vous y voilà.

Il ne s'agit pas de créer des cabines de téléportation, à la Star Trek et autre, qui présentent l'énorme risque de vous tuer et de recréer un clone à chaque "déplacement" (qui, du coup, n'est pas vraiment un déplacement). Non, il s'agit bien de voyage, de transposition immédiate, instantanée, de toute votre âme et de chaque atome qui compose votre corps, de chaque élément de votre personne, bref de vous. La dématérialisation-rematérialisation immédiate sans apport de technologie. 

Il faut être Harry Potter ou Jésus ressuscité pour savoir faire.

Maintenant que nous sommes d'accord sur la définition, imaginez qu'un soir...

Une foule de migrants se rue une fois de plus sur les gardes-frontières qui leur barrent le passage. Ils sont déterminés, plus déterminés que jamais ; d'autant plus qu'ils voient, de l'autre côté des barbelés, un train sur le point de partir ; pour Viennes, Berlin, Paris, ou tout autre endroit du Paradis. Les policiers se préparent au choc : matraques au poing, pistolets de défense et grenades lacrymogènes à la ceinture... Mais voilà que le mirage se dissipe ! En lieu et place d'une foule d'excités ne reste que le vide, des ordures au sol, quelques armes de pacotille, et rien. Le vent, le silence. Un murmure spectral pousse les policiers à se retourner ; derrière eux, de l'autre côté, la même foule qui hurlait il y a une seconde se tient sidérée devant le train qu'elle visait. Quelques uns reprennent leur esprit et remettent à plus tard une explication ; les autres secouent la tête, encore sous le choc.

Pendant ce temps, un métro entier est coincé sous Manhattan ; panne de courant sur tout le réseau. Une femme commence à paniquer ; elle repousse ses voisins, se jette sur la porte comme si elle allait s'ouvrir. On s'écarte d'elle, on s'efforce de la calmer ; rien n'y fait. Alors que les autres voyageurs, consternés, comprennent qu'ils sont impuissants à enrayer sa panique, pouf ! Elle disparaît...

Au même instant, toi, lecteur de ce blog, te met à penser vacances (sur ma suggestion). Il y a des gens qui n'ont pas la chance de dépendre des vacances scolaires et ça te dirait bien, la semaine prochaine, une petite virée quelque part...

Mais déjà tu n'es plus là et j'écris dans le vide.

Les conséquences

A ce moment précis de l'histoire de l'humanité, quelque chose d'extraordinaire a tout changé. Les hommes ont acquis la capacité de se téléporter par le pouvoir de leur simple pensée.

- Quelles seront les conséquences politiques ? Les trafiquants de toutes sortes se retrouvent au chômage alors que les mouvements de population deviennent incontrôlables, les prisons se vident...

- Quelles seront les conséquences économiques ? Les compagnies de transports, mais aussi d'hôtellerie, vont-elles faire faillite ? Trouveront-elle des ressources pour rebondir ? Quels seront les nouveaux marchés émergeant ?

- Quelles seront les conséquences scientifiques ? Certains se lanceront-ils à corps perdu dans la quête d'une explication scientifique ? Pourra-t-on utiliser ce nouveau pouvoir pour accroître les connaissances de l'humanité ?

- Quelles seront les conséquences philosophiques et religieuses ? Verra-t-on des courants s'opposer la téléportation, y reconnaître la marque du Mal ou y voir un phénomène dangereux ? D'autres y liront-ils le signe du Paradis ou se réjouiront-ils de l'apocalypse ?

- Quelles seront les conséquences anthropologiques ? Si l'on abolit la limite de l'espace et des distances, qu'adviendra-t-il de l'humanité ? Quelle sera notre conception du monde, demain, lorsque ce nouveau pouvoir aura été acté par tous ?

Qu'en pensez-vous ?

Publié dans Créations, Société | Commentaires (0) |  Facebook | | | Isabelle