Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2019

Les VIP du pèlerinage de Chartres

C'était la première fois de ma vie que je faisais partie du premier chapitre à entrer dans la Cathédrale de Chartres en ce lundi de Pentecôte.

Pour ceux qui l'ignorent, chaque année, plus de 10 000 pèlerins marchent de Paris à Chartres lors du pèlerinage de Pentecôte organisé par l'association Notre-Dame de Chrétienté. 10 000 pèlerins, ça n'entre pas dans une seule cathédrale, même celle de Chartres. Les places sont "chères", et la plupart des marcheurs doivent se contenter d'une place au soleil ou sous la pluie, sur le parvis et autour de la cathédrale, avec heureusement des écrans et des haut-parleurs pour suivre la sainte Messe.

Aussi, lorsque les pèlerins prennent la marche le lundi matin, seuls les premiers chapitres (groupes de pèlerins marchant ensembles durant les trois jours) savent qu'ils entreront ; et toute la journée, les resquilleurs s'affairent à remonter la colonne pour tenter de se faire une place parmi les élus.

Cette année, j'étais donc dans les premiers. On avait une sacrée pêche ! Une fois entrés dans la cathédrale, on nous fait asseoir à partir de la deuxième rangée. La première rangée est réservée. Nous nous sommes tous vaguement demandé à quels VIP étaient destinés ces sièges. Comment l'aurions-nous su, c'était la première fois en cinq ans que j'entrais dans la cathédrale ! Je n'avais jamais vu ces places. Quelle personnalité suffisamment importante allait venir assister à la Messe juste devant nous ?

Et puis bizarrement, quand nous avons vu entrer les VIP tant attendus, nous n'avons pas été surpris. C'était normal, en fait. On était même un peu étonné de s'être posé la question. C'était tellement évident, que ces places étaient pour eux.

Dans la paroisse de mes parents, une paroisse ordinaire de province, la première place leur est également réservée. Et chaque fois que je retourne m'asseoir après la communion je me fais la réflexion : à qui devons réserver les places d'honneur ?

... une fois à la maison, Jésus leur demanda :

« De quoi discutiez-vous en chemin ? »

Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :

« Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :

« Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Marc 9, 33-37 - AELF

.St_gilles_s.jpg .IMG_0487_s.jpg 

.pe_le___s.jpg

Publié dans Dieu | Commentaires (0) |  Facebook | | | Isabelle

Écrire un commentaire