Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2015

Minute geek : X-Files, du premier film au nouveau retour

Minute_Geek_2015-19-06.jpg

Tout d'abord, bonne fête à Romuald, à qui j'avais promis une dédicace. Il se reconnaîtra sans peine. C'est une des rares personnes qui rebondit avec aisance sur toutes mes références cultu(r)elles. Et tout ce qui est rare est précieux.

Venons-en au sujet: le film, qui fête aujourd'hui ses 17 ans, est un monument de la culture X-Files. Le pari était toutefois osé. Les épisodes de la série s'appuient en effet sur deux types de scénario: les scénarii racontant une histoire propre, compréhensible par elle-même, et les scénarii poursuivant un arc narratif interne à toutes les saisons. Le film "Fight the Future" s'inscrit dans cet arc narratif appelé "Mythologie". Difficile donc de suivre pour ceux qui n'ont pas regardé les 5 saisons précédentes!

On regrette un rythme plus lent que la série et un scénario légèrement décousu, qui déstabilise un peu après une saison cinq intense au suspens insoutenable. Pourtant, ce film recevra une bonne réception, contrairement au suivant "X Files: I Want to Believe" dont le scénario était indépendant de la Mythologie.

2016 : le retour des X Files

Le retour de la série est prévu pour janvier 2016 et est actuellement en tournage... La bonne nouvelle, c'est que David Duchovny et Gillian Anderson renfilent l'habit des agents Mulder et Scully, ainsi que Mitch Pileggi Skinner. D'autre part, la série devrait reprendre l'alchimie qui a fait son succès: des épisodes solitaires couplés à des épisodes mythologiques. Mais les tentatives de retour passées ne m'avaient pas convaincue.

2001 - 2003 ou l'essoufflement de la série

Lorsque, à la fin de la saison 7, <SPOILER>Mulder est enlevé à son tour sur les lieux même de sa première enquête avec Scully, quelques temps après avoir enfin percé le mystère de l'enlèvement de sa sœur, la série est complète. La boucle est bouclée. Une vraie fin, logique, implacable, crédible. Telle Buffy donnant sa vie pour Dawn. Chris Carter, comme Joss Whedon, aurait pu en rester là. </SPOILER>

Mais l'audience est toujours présente, et avec elle, les finances... Malgré d'excellents épisodes solitaires, les saisons 8 et 9 montrent une série qui s’essouffle. La mythologie qui constitue le cœur de la série s'emballe, privée de son âme qu'était l'enlèvement de la sœur de Mulder et la quête de ce dernier. L'agent disparu (la faute à DD), il faut trouver autre chose, et on s'égare. Et contrairement à la prophétie du fumeur, faire disparaître Mulder ne permet pas de transformer la quête d'un seul homme en une croisade... de manière crédible.

2008 : un film décevant

Chris Carter l'a compris. De retour pour un film en 2008, on ramena à l'écran les deux agents légendaires et on oublia une mythologie poussive. La réception fut mitigée (perso, j'ai détesté). Peut-être parce que sans cette mythologie les personnages de Scully et Mulder perdent leur raison d'être. Ou peut-être parce que le rythme souffre du syndrome du beurre gratté sur une tartine trop grande, avec un scénario parfait pour un épisode... de 40 minutes...

Aussi, le retour - cette fois en une mini-série de 6 épisodes - des X-Files me laisse un peu méfiante. Vue la pente dévalée depuis 15 ans, est-ce qu'on ne sombre pas dans l'acharnement thérapeutique? D'autant qu'on nous annonce le retour de l'Homme à la Cigarette <SPOILER>sensé être mort à la fin de la saison 9 et dont on voit mal comment il a pu réchapper à l'explosion qui le tua</SPOILER>... Ça sent le capillo-tractage!

Sequel-Serie, success-story ?

Tout retour n'est pas mauvais en soi (et une fois touché le fond du trou...). D'autant qu'il s'agit d'une "Sequel-Serie" (Seriquel ?) et non d'une "Prequel-Trilogy" (Prelogy).

Des success-story en la matière, il y en a. Mais ne se régénère pas qui veut.

On veut y croire...

Les commentaires sont fermés.