Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2016

Réponse au SMS de la réforme

a vos plumes.jpg

Cher Kevin,

Je m'excuse profondément pour le texto envoyé la semaine dernière. Non que je ne souhaite "faire un break"; je pense en effet qu'il est mieux pour nous deux de ne pas poursuivre cette relation, comme tu as dû le comprendre en constatant que je t'évitais dans les couloirs.

Vois-tu, je sentais confusément qu'il était temps de passer à autre chose, mais mon sentiment était très intuitif jusqu'à ce que j'envoie ce sms.

Je pensais vouloir rompre avec toi par crainte de gâcher la fin de mon enfance en m'imposant les contraintes propres aux adultes. Maintenant, je sais que mes motivations sont beaucoup moins égoïstes.

Jamais je n'aurais commis ce texto si je n'étais une pin-up beauf et inculte abreuvée à la télé-réalité et aux séries TV de bas-étage. Depuis que je l'ai envoyé, j'ai rejoint un cours de soutien intensif en orthographe.

Certes, avec le niveau qui est le mien, je pourrais sans peine obtenir un bac et passer quelques années en fac de socio (d'après ce que disent les profs, le CAP coiffeur tentant plus mes parents qui pensent que je devrais avoir un vrai travail). Mais dans l'état actuel des choses, je ne peux espérer avoir un jour un métier stable en rapport avec mon potentiel et mes aspirations.

C'est pourquoi j'ai décidé de me consacrer à des études sérieuses. Rien ne m'empêche, bien-sûr, d'aller au cinéma de temps en temps ou de faire un babyfoot. Nous pouvons rester amis. Mais je ne veux plus d'engagements qui passe avant l'école.

Je participerai également pendant mes vacances à un camp de remise à niveau, raison pour laquelle je n'aurais pas pu, de toute façon, partir avec toi.

A moins que tu ne souhaites m'y rejoindre (cela ne te ferait pas de mal).

En te souhaitant tout le bonheur du monde,

Sabrina.

PS : j'ai fait corriger cette lettre par Marie-Astrid, mes progrès étant encore incertains. Ce n'est sans doute pas parfait ; après tout, elle n'avait que 18/20 à la dernière dictée, voilà maintenant deux ans.

Commentaires

Zyva Sab tumcoz koi ? Ya un blem dan ta tetê ?

Kev

Écrit par : kev | 03/05/2016

Les commentaires sont fermés.