Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2014

"Sans-dents" : qui avons-nous vraiment élu en 2012 ?

Quelle est la véritable personnalité de François Hollande ? A qui avons-nous vraiment confié le pouvoir ? En vérité, est-il un être humain ?

Hollande1.jpg1) Il est rarement au soleil.

La météo s'effondre plus bas que sondage lorsque le Président - de teint pâlot - est de sortie publique. Et vous aurez noté son usage immodéré de la crème solaire... Coïncidence ou calcul politique ? François Hollande a-t-il peur du soleil ?

Hollande2.jpg2) Il ignore l'usage du miroir.

Allons, nous avons tous vu ces photos de notre Raïs-à-nous la cravate sous l'oreille... Sans compter certains maquillages un peu foireux. Un simple coup d’œil dans la glace de sa loge aurait pourtant du remédier à cette incorrection. Mais a-t-il vraiment vu son reflet ?

Hollande3.jpg3) Il n'a aucun état d'âme.

L'homme sait discourir, aucun soucis de ce côté. Mais contrairement à tous ces prédécesseurs, qui étaient pourtant de fieffés menteurs et véreux à souhait, lui se fiche pas mal de l'opinion qu'on a de lui. Un million de manifestants pourraient défiler, les sondages tomber au fond du gouffre, qu'il continuerait à être content de lui. On dirait qu'il aime être haï... Pour avoir si peu d'état d'âme, a-t-il encore une âme ?

Hollande4.jpg4) Sans dent, son insulte fétiche ?

Notez l'importance qu'il attache à cette partie de son anatomie et le mépris qu'il affiche pour ceux qui en seraient diminués. Suis-je la seule à m'interroger sur cette curieuse expression ? Pourquoi cette obsession pour les dents ?

Nous savions déjà que nous avions un premier ministre reptilien.
VallsReptilien.jpg

Maintenant nous pouvons dire que nous avons un vampire pour président.

Hollande5.jpg

Commentaires

J'y pensais: ça explique aussi sa hantise des chapelets.

Écrit par : Bab El | 04/09/2014

Oui, mais c'est curieux, j'ai l'impression que personne n'a compris où était la blague. Ou alors ça m'a échappé.

"Sans-dents" est une allusion appuyée aux expressions novlangue "sans-papiers", "sans-domicile-fixe", etc...

Le comique, c'est que ces expressions sont faites pour déconnecter du réel (clandestins et clodos), alors qu'au contraire "sans-dents" donne une vision crûment réaliste de la pauvreté.

Il se fout donc des pauvres, mais SURTOUT du peuple en général, qui gobe et fait sienne aussi facilement la novlangue politico-mediatique. Un exemple célèbre: l'expression "mariage pour tous" ou "mariage homo", que tout le monde a gobé y compris et surtout les opposants, qui les répètent à qui mieux mieux.

C'est tellement facile, et on est tellement niais, qu'on ne peut pas lui reprocher de se foutre de nous.

Écrit par : RH | 10/09/2014

Les commentaires sont fermés.